Pages techniques

Traçabilité des mesures

Il ya des champs de la technologie dans laquelle travers des « presque mesures » sont détermine avec précision une valeur numérique sans dimensions. Prenons quelques exemples:

  • Un bilan compteur de morceaux à l’aide de deux mesures de poids (la seule pièce et un ensemble des pièces à être compté) pour produire, en calculant le rapport des poids du « nombre de pièces » sans dimension
  • dans un mélangeur de gaz, en utilisant deux mesures de débit (gaz à diluer et gaz diluant) pour produire leur rapport (taux de dilution) qui serait le « véritable mesurer» sans dimension.

Dans les deux cas, la valeur des mesures (poids ou de flux) effectuées n’a pas une grande utilité en tant que telle, mais seulement si déférée à la deuxième mesure effectuée. La valeur de chaque mesure peut nous fournir (lorsqu’elle est mesurée ainsi imputables) information seulement «accessoire», tels que le poids total des pièces ou le flux total produit par le mélangeur.

En revanche, chaque être portés à son a un coût, également en termes de précision: étant les deux mesures dans les deux cas, indiqué très différents (en raison du nombre de pièces ou du taux de dilution), les deux jauges (entrée et sortie) doit être pondérée avec des outils et / ou références différentes primaires, avec pour effet que sur le vrai mesurande (le rapport) serait de combiner les erreurs de deux étalonnages très différentes outre les erreurs de mesure.

Les mesures dans les mélangeurs à capillaires égales

Tout le monde sait l’exemple de la cible qui explique la différence entre la précision (ou répétabilité) et la précision:

Ici est représenté à l’échelle par rapport aux diamètres, la différence entre les flux qui correspondent aux éléments (orifices ou groupes de capillaires), qui travaillent ensemble conformément à la progression binaire pour originer des taux de dilution différents (voir page «techniques dilution»). Il est évident que, par la prise de vue avec la même arme (en mesurant avec le même instrument) les erreurs relatives seront beaucoup plus élevé sur le plus petit cadre.

En operant avec des capillaires égales la situation peut être présentée comme immagine ci-dessus: des cibles peuvent paraître petite, mais tout en augmentant les pressions appliquées les flux poussent grandir tous ensemble dans une large gamme. Chaque écoulement capillaire est mesurée avec le même compteur dans le meilleur champ de résolution, à la lecture des valeurs très semblables (alors la linéarité du compteur ne soit pas critique).

Notre chance est que, avant la construction du mélangeur, les capillaires sont individuellement accessibles par des caractéristiques déjà très similaires et donc ils peuvent être sélectionnés pour la comparaison avec un capillaire du lot. En pratique … que nous sommes autorisés à tirer sur la grande cible et il n’y a pas besoin de précision, mais seulement répétabilité. ….Nous aimons gagner facilement !

…mais la traçabilité est nécessaire pour des « mesures » fiscale

Mais quand le mélangeur est entièrement assemblé, les capillaires ne sont plus accessibles individuellement: nous savons qui ont été sélectionnés pour être «presque égal» (s’ils fussent égal la précision relative serait de 0,0%). Reste le seul possibilité pour mesurer les groupes de capillaires, de revenir à la situation des cibles représentées sur la gauche et la répétabilité n’est plus suffisante, mais la précision est nécessaire.

Outre notre audits internes, visé à détecter des erreurs assemblage macroscopique, à ce stade, il est nécessaire l’intervention d’un laboratoire accrédité pour les mesures de débit. Ce laboratoire doit effectuer des mesures relatives, à la fois sur une entrée et la sortie, par l’application d’une pression équilibrée sur les deux entrées pour calculer le facteur de dilution et de le comparer avec le facteur de jeu.

En fait, ils ne doivent pas essayer de tous les facteurs de dilution, mais les facteurs « principales », qui correspondent à des groupes fixes de capillaires: tous les autres facteurs de dilution les utilisent dans différentes combinaisons et puis leurs erreurs peut être calculé sur la base des erreurs fondamentales mesurées.